Il est temps d’avoir un vrai débat sur la discrimination « positive » dans le cinéma (et dans les arts en général).

Depuis près de deux ans maintenant, les institutions qui subventionnent le cinéma ont mis en place des mesures discriminatoires (sexe, origine ethnique) qu’elles justifient par la nécessité de compenser pour une discrimination qui serait déjà présente dans le milieu du cinéma depuis longtemps. 

Le texte complet est maintenant sur mon site personnel

Publicités